PROJET 

BIOJET-SMR

Le fonctionnement
de l'unité 

Dimensionnement des unités

Unité BIOJET

L’unité BIOJET pourrait traiter 400 000 tonnes de matières premières par an à partir de 2024. L’unité a été dimensionnée en fonction des capacités des unités existantes de la Raffinerie ré-utilisées.

L’unité de production de biocarburants pourrait ainsi produire :

  • 170 000 tonnes/an de biocarburants aériens durables ;
  • 120 000 tonnes/an de biocarburants routiers ;
  • 50 000 tonnes/an de bionaphta et bioGPL utilisées pour produire des bioplastiques.

Cette unité serait flexible, elle pourrait s’adapter à de fortes variations de la qualité et des quantités des sources d’approvisionnement. Les unités de production seraient construites en partie en modifiant les unités d’hydrodésulfuration (HDS1 et HDS2) existantes de la Raffinerie.

Unité SMR

La capacité de production de l’unité SMR serait de 53,5 tonnes par jour d’hydrogène, soit 19 000 tonnes par an.

L'unité serait flexible, elle pourrait fabriquer de l’hydrogène à partir de gaz naturel mais également à partir des produits BioGPL, Bionaphta fabriqués sur l’unité BIOJET de Grandpuits.

Le biocarburant est produit en 2 étapes dans l’unité BIOJET de Grandpuits 

  • Une étape de prétraitement des huiles et graisses : afin d’extraire les composés chimiques présents dans la matière première (phosphore, minéraux, etc.) qui peuvent dégrader le traitement aval.
  • Une étape de production de biocarburant : l’hydrogène est utilisé pour déclencher une réaction chimique dans l’huile prétraitée et obtenir du biocarburant.

L’hydrogène est nécessaire à la production de biocarburant. Il serait fabriqué par l’unité SMR, voisine de l’unité BIOJET.

Principe et fonctionnement des unités 

Unité BIOJET 

L’unité BIOJET modifie les molécules de carbone et d’hydrogène pour qu’elles répondent aux spécifications des produits finis. Pour transformer les huiles de cuisson usagées et graisses animales en biocarburant il faut :

  • retirer les éléments indésirables des graisses animales et des huiles ;
  • éliminer les atomes d’oxygène et ajouter les molécules d’hydrogène nécessaires à la formation d’hydrocarbures grâce à l’hydrogénation ;
  • réassembler ces molécules d’hydrocarbures grâce à l’isomérisation.

Unité SMR 

L’hydrogène serait obtenu à partir du réassemblage des atomes des molécules de méthane – dit réformage à la vapeur.