Notre projet
Pour grandpuits

 

Principes et objectifs de la transformation du site de Grandpuits

Il est envisagé d’engager la transformation du site de Grandpuits vers un site sans pétrole, tourné vers les énergies et produits zéro carbone, de sorte à assurer la pérennité du site.

La transformation du site de Grandpuits repose sur le développement de plusieurs activités d’avenir dans le domaine de la biomasse et de l’économie circulaire. Elle s’inscrit dans l’engagement de TotalEnergies en faveur de la transition énergétique et dans son ambition d’atteindre la neutralité carbone, en phase avec la société, d’ici 2050, depuis la production jusqu’à l’utilisation par ses clients de ses produits énergétiques vendus.

Grandpuits resterait ainsi un site industriel majeur qui s’appuierait sur le savoir-faire et la compétence de ses équipes et les installations existantes pour accueillir de nouvelles activités industrielles. Compte tenu du contexte territorial, la transformation du site permettrait de renouveler l’attractivité du territoire par le biais de projet innovants et de renforcer les liens existants entre le site et son environnement. 

La démarche de
transformation
du site

La raffinerie de Grandpuits actuelle
Photo-montage indicatif du site après mise en œuvre des projets
Implantation des différents projets sur le site de Grandpuits

Trois projets industriels autonomes

La transformation du site de Grandpuits se traduit par la mise en œuvre de trois projets industriels autonomes :

Une activité de recyclage de déchets plastiques: Projet PYROLYSE

Une activité de production de biocarburants: Projet BIOJET-SMR

Une activité de production de bioplastiques: Projet PLA

Chaque projet correspond à des fonctionnalités différentes en termes de procédés techniques. De même, les sources d’approvisionnement, les débouchés et les marchés visés par chaque projet sont distincts. Chacun de ces projets répond à une finalité industrielle propre, serait porté par un exploitant distinct et donnerait lieu à la délivrance d’une autorisation environnementale spécifique.

Les unités fonctionneront de manière autonome. Elles seraient implantées sur des parcelles distinctes, libérées par la fermeture projetée de la Raffinerie et feraient, à ce titre, l’objet d’une autorisation d’urbanisme spécifique. Enfin, la réalisation des trois projets s’opèrerait selon des calendriers prévisionnels indépendants.

L’articulation entre la concertation volontaire du projet PYROLYSE et la concertation des projets PLA et BIOJET

 

Pour poursuivre la démarche d'information et de dialogue déjà engagée sur le projet PYROLYSE, une concertation volontaire au titre de l’article L.121-17 du Code de l’environnement s'est tenue du 5 au 30 avril 2021. Les projets PLA et BIOJET-SMR participant à la transformation de la Raffinerie feront l’objet d’une concertation distincte, organisée par la CNDP, au titre de l’article L.121-8 du Code de l’environnement. 

Les deux concertations ont lieu sous l’égide de deux garants désignés par la CNDP : Jacques ROUDIER et Jean-Luc RENAUD.

Consulter l'espace garants

Même si les procédures de participation du public sont distinctes, les contributions reçues à l’occasion de l’une ou de l’autre viendront nourrir la démarche dans son ensemble. Ainsi, la concertation volontaire mise en place sur le projet PYROLYSE a été l’occasion de présenter les autres projets participant à la transformation de la Raffinerie, afin que l’ensemble des parties prenantes et du grand public soient sensibilisés et mobilisés en vue de la procédure de concertation préalable à organiser pour les projets PLA et BIOJET-SMR. De la même manière, les contributions reçues dans le cadre de la concertation sur les projets PLA et BIOJET-SMR seront prises en compte, autant que possible, dans la conception du projet PYROLYSE.